mercredi 5 novembre 2008

Strike développe sa Big Bang Theory




Bon OK !
Il est temps que je batte ma coulpe. Je me suis égaré. J’ai voulu impressionner mon monde et surtout JPFM (laisse tomber coco, c’est impossible – NDJP), à causer direct de The Wire, Swingtown et autres.... Tout en oubliant de commencer par LA série qui restera dans les annales du peuple geek. Oui, fan fidèle, tu m’as compris : j’aurais dû commencer par te parler de « Big Bang Theory » (Strike est un poète à la rime bien pendue, c’est là tout sa force – NDJP). Mais bon j’imagine que tu t’es déjà jeté sur cette sitcom de l’année voire de l’année prochaine.

L’équation de Big Bang theory ? Soit Léonard et Sheldon, deux geeks scientifiques surdoués rêvant de Nobel, fluent en klingon et spécialistes de « Superman » et « Battlestar Galactica ». Sachant que nos deux asociaux voient débarquer sur leur palier une girl next door au sens strict du terme. Que la dite voisine ne cause ni le klingon ni l’elfe et que les deux autres n’intègrent pas le B-A BA des codes sociaux, style une simple invitation à diner. Sachant que les amis de nos geeks se nomment Wolowitz et Koothrappali et ne parlent aux femmes que bourrés : quel est le destin de Big Bang Theory ?
Un triomphe de plus pour son créateur Chuck Lorre, devenu en quelques années le grand pape de la sitcom aux Etats-Unis après le succès de « Mon Oncle Charlie » (mon associé Jay du brillantissime podcast Scuds adore ce truc, pourquoi Seigneur ? Pourquoi ? NDJP). Et à l’heure où la plupart des fictions voient leur audience s’effriter aux USA, « BBT », comme « Mon oncle Charlie », est l’une des seules à gagner des téléspectateurs.

La raison du succès ? Un humour jouissif basé sur la formule, très à la mode, du geek plongé dans un bain de relations sociales entrainant moult réactions en chaine incontrôlées. Sitcom ultra référentielle, BBT peut devenir incompréhensible pour qui n’a jamais joué en réseau à World of Warcraft, jamais lu de comics ni installé de routeur wifi 802.11g (ma petite femme peut en témoigner). Pour les autres, c’est du bonheur en boite (et pour les non geeks, du malheur en moite ? Bon ok j’arrête – NDJP). Si on m’avait dit, durant mon adolescence douloureuse passée à jouer à Shinobi sur mon Amstrad CPC 6128, que savoir résoudre des équations du second degré et afficher un goût pathologique pour les pantalons écossais, serait THE tendance lourde du début de ce siècle !
Peace.
Strike.

The Big Bang Theory, créée par Chuck Lorre, lancée en septembre 2007 sur CBS.
Diffusion France : saison 1 (17 épisodes) depuis le 18 octobre 2008 sur TPS Star.

1 commentaire:

Theoldcuban a dit…

Enorme BBT ! je viens de la télécha...cheté et je suis mort de rire depuis 1h. Merci du conseil