samedi 13 juin 2009

"Geek" dans le Larousse 2010 : Victoryyyyy !!!! (TM Johnny Drama)


A gauche : un dictionnaire cool. A droite : une caricature de quoi vous savez...



Holà que tal los muchachos geekos y las mujeras geekas !

Fini l'anonymat, finie l'opprobre public, le goudron et les plumes, les jetés de tomates et d'oeufs pourris en pleine rue et les réunions secrètes dans de sombres caves humides où la nuit rampent les rats de Manhattan : les geeks font officiellement leur entrée dans le Petit Larousse 2010 (en vente à partir du 15 juin) ! Lequel fait, il est vrai, la part belle à plusieurs anglicismes dans cette nouvelle édition.

En même temps, je ne sais pas, c'est toujours pareil : c'est certe une victoire mais on se dit maintenant que le petit côté "outlaw" et happy few de notre "communauté" n'est plus qu'un souvenir. Les geeks sont rentré dans le rang, dans le socialement toléré, tout ça parce qu'un ou deux canards "tendance" ont décrété, ces derniers mois, qu'il était cool d'être geek (z'avez dit Technik'art ?). Et ce alors que les auteurs des articles de ces mêmes magazines ont pris le train en marche d'une culture qu'ils méprisaient dix ans auparavant. Si en plus une certaine ministre aux initiales de groupe de rap se met elle même à donner du "geek" en conf" de presse (ouais Nath, c'est de toi que je parle), le dico ne pouvait plus ignorer la hype ambiante.

Pour la ministre, c'est là...



Que de chemin parcouru par ce terme dans l'hexagone en si peu de temps ! Pardon de me la raconter, mais lorsque, dans un honorable numéro de Studio magazine publié en septembre 2006, je consacrais un article sur la Convention des comics de San Diego et le pouvoir viral des geeks, ce foutu bon sang de nom d'une goule d'anglicisme sonnait comme une onomatopée alien aux oreilles du grand public. Et voilà maintenant qu'on va pouvoir le tenter au Scrabble !!! Avec le "K" sur un "mot compte triple", il peut même vous rapporter une belle poignée de points, tiens... Mais passons.

Pour ceux que ça intéresse, l'entrée "geek" dans Wikipedia aborde les différents aspects du mot et ses racines historico-géographiques. Interesting !

Les auteurs du Larousse ont visiblement choisi de ne retenir que le versant technologique du terme, en lui accolant la notion de "passionné", mais bon on ne va pas faire la fine bouche hein. En ce qui me concerne, je ne suis absolument pas un geek d'informatique, mais je veux bien reconnaître ma nature de geek dans l'excitation totalement tripale et l'enthousiasme juvénile que suscitent en moi certains films de cinéma, certaines séries et certains comics. Des sensations magiques et sincères dont mon coeur restera, je le crains, le terrain de jeu jusqu'à ses derniers battements.

Ca me fait penser à un truc : je crois que je vais dans un proche avenir passer en revue sur ce blog d'autres blogs de geekettes. Et ouais, parce que finalement l'enjeu dans tout ce bordel... c'est de savoir si, dans ce monde impitoyable, angoissant et labyrinthique qu'est celui des bonnes femmes, nous, fiers geeks mâles et mecs, avons nos contreparties (le con qui rajoute "génitales" me fera 100 pompes sur les pouces). Pas con l'idée, non ? Z'en pensez quoi, les aminches ?

Allez, merci à Mr Larousse et longue vie à "geek" dans ses honorables pages !

Coming next.... un nouvel épisode des Chéris de ces geeks ("Enfin !!!" crie la plèbe hystérique...)

End of transmission...

3 commentaires:

jeangrey a dit…

"Des sensations magiques et sincères dont mon coeur restera, je le crains, le terrain de jeu jusqu'à ses derniers battements."
Tu sais que c'est beau parfois ce que tu écris ;-)
Bon j'avoue que j'ai de plus en plus de mal à rester objective avec toi... mais quand même...
Et voilà, ça y est, j'ai écrit sur ton blog ;-) , c'est fait... j'ai encore cédé ;-)

Sledge a dit…

Je suis assez enthousiaste à l'idée de cet ajout dans le Larousse. Bien plus que d'autres termes annoncés, tel que «web2.0» par exemple... mais bon, consolons-nous en disant qu'on pourra clamer fièrement que nous sommes des geeks en français dans le texte, et envoyer paître les boulets qui ne connaissent toujours pas ce terme d'un verbe gracieux et efficace : « Dictionnaire ! »

John Plissken a dit…

@Jean Grey : je sais bien que tu ne peux rien me refuser et j'adore ça ;-)

@ Sledge : ouais c'est clair, on peut enfin redresser la tete et nous afficher crânement dans les dîners en ville, grâce au soutien de Mr Larousse.