jeudi 31 décembre 2009

SCUDS#11 : le Superscuds (chargeeeeeez !)



Et voilà... 1h35 de montage final... Simon et Lionnel Astier en guest stars... trois caméras... des micro-cravates... un cadre exceptionnel... Fouyayaaaa qu'est ce qu'il défouraille ce Superscuds !

Et au programme :
- Hero Corp, saisons 1 et 2 : interview du clan Astier
- Avatar : la révolution a-t-elle vraiment eu lieu ?
- Le relief au cinéma : plein la vue ou poudre aux yeux ?

On a fait de notre mieux, avec comme d'hab' des qualités et des... heu ben des qualités... et franchement des Scuds comme celui là, on en refera pas tous les mois ! J'espère donc qu'il vous plaira ou sinon il vous en cuira. Rime, en effet. N'hésitez pas à poster quelques commentaires par ici... de préférence élogieux merci bien (ouais bon évidemment y a aussi le forum NoWatch.tv, hein, c'est tellement plus tendance).

Je reblogue ce week end, promis. Y a du lourd à venir avec enfin mon avis sur Big Bang Theory. Oui je sais personne ne me l'a demandé mais je vais le donner quand même. Bon réveillon, planète hurlante !

End of transmission...

3 commentaires:

julien a dit…

Allez, pour te faire plaisir.
Épisode génial avec des invités extraordinaires. Ça m'a permis de découvrir Hero Corp, et on nous offre même quelques scoops sur les projets des Astier(qui sont même repris par Allociné, c'est dire!)

Sinon, j'attends avec impatience ton avis sur BBT parce que ta haine pour la série reste pour moi un mystère...

Ozephe a dit…

La caricature outrancière peut-être ? du genre "madame est servie chez les Nerdzz" ? ça reste une série qui me fait marrer, mais je lui reconnais de grooooosses ficelles... du coup, je me punis en m'infligeant Grey's Anatomy en dose massive!
Sinon, vraiment très intéressant (et Hero Corp, à la base, je ne connais pas du tout), c'est pas tous les jours qu'on a le sentiment d'avoir appris tout ce qu'on voulait savoir d'un sujet, bravo à vous !

On the Duty a dit…

Miam que des bonne choses en prévision ! un scuds et une review de big bang théory, vous nous gâtez là les gars !