mercredi 2 décembre 2009

I want a new Black Hole !


Bonsoir, fidèle aminche...

Lorsque des tâcherons remakent des chef-d'oeuvre du cinéma qui ne leur avaient rien demandé, j'ai envie de sortir la Plisskenchnikov et de mitrailler ces profanateurs aux petits pieds. Mais l'annonce du projet d'un nouveau Trou noir me parait a priori une excellente idée. Voire une perspective qui me comble d'excitation enfantine. D'autant que les instigateurs de ce reboot ne sont autre que Joseph Kosinski et Sean Bailey, respectivement réalisateur et producteur du très attendu Tron Legacy (au sujet duquel j'ai décidé d'être optimiste. Farpaitement !).

Pour les geeks trop jeunes de passage sur ce blog d'honnête facture, précisons que Le Trou Noir, sorti en décembre 1979 aux Etats-Unis et en octobre 1980 en France, n'est pas un porno minier mais bien le premier film de science fiction des studios Disney. J'entends par là un pur space opera à la Star Trek et Star Wars, pas des niaiseries type Un cosmonaute chez le roi Arthur ou Le Chat qui vient de l'espace, produits juste avant par Mickey. Surtout, Le Trou Noir fut le premier long métrage estampillé Disney à sortir sous la classification PG (pour "Parental Guidance") : tout public, le film n'en contenait ainsi pas moins "quelques scènes pouvant heurter la sensibilité des enfants". A l'arrivée, un choc visuel et mémoriel pour moult geeks de ma génération.

On ne va pas se raconter d'histoires : produit à l'époque pour 20 millions de dollars (il en coûterait dix fois plus aujourd'hui), Le Trou Noir est un quasi-nanar. Somptueux certes, mais tout de même un quasi-nanar. Mis en scène sans génie ni beaucoup de rythme (le réal, Gary Nelson, est un employé maison qui cachetonnera en télé le reste de sa carrière), joué par des tocards attachants (Anthony Perkins, Robert Forster, Yvette Mimieux, Ernest Borgnine... bon ok pas Ernest) et comptant plusieurs scènes parmi les plus crétines de l'histoire de la SF. Ceux qui ont vu le film savent de quoi je parle - remember les deux petits robots volants Vincent et son copain rouillé, sans doute là pour assurer le quota lardons dans les salles. Pourtant, rien à faire : quand on a vu ce film sur grand écran à 9 ans, comme c'est le cas de votre serviteur, impossible d'oublier les autres temps forts de ce grand classique du plaisir coupable :

- Le thème impérial de John Barry.
- Le look démentiel du vaisseau USS Cygnus (non mais matez moi cette photo ci-dessus, magnifique non ?)
- Une ambiance inhabituellement sombre pour un Disney à l'époque, avec quelques scènes authentiquement angoissantes.
- Le méchant robot tout rouge Maximilian et ses pinces-moulinettes meurtrières (oui dit comme ça, ça fait moyen crédible, je sais, mais à l'époque ça nous foutait une pétoche monstre).
- La beauté hypnotique du trou noir, résultat d'effets spéciaux et photographiques conçus en interne par quatre génies (le vétéran Peter Ellenshaw, Eustace Lycett, Art Cruickshank et Dany Lee).

Bref, on sait bien que Le Trou Noir est très, très loin d'un chef-d'oeuvre. Sa sortie en salles s'est d'ailleurs soldée par un échec cuisant pour Disney. Et pourtant, presque autant que Tron, ce film occupe une place vraiment bien à lui dans le coeur et la mémoire des geeks cinéphiles trentenaires (voire quadras, argh...). Et c'est bien pour toutes ces raisons qu'il est le candidat idéal pour un remake. Refaire Le Trou Noir avec les technologies actuelles ne peut qu'être un projet excitant dans la mesure ou le film sera forcément supérieur à l'original et aussi plus spectaculaire. Sauf si Kosinski est un über-tâcheron, ce dont on pourra juger avec Tron Legacy, son premier long métrage.

Selon le Hollywood reporter, on ne sait rien de plus du projet à ce stade, si ce n'est que le robot Maximilian sera de la partie (quand je vous disais qu'il avait marqué les mémoires !) et que le trou noir sera encore plus présent dans l'intrigue que dans l'original.

En attendant d'en savoir plus, voilà , en Plisskenrama, une petite séquence nostalgique qui plaira certainement aux plus ridés d'entre nous ! Ecoutez et savourez moi cet incroyable générique.



End of transmission...

15 commentaires:

Tico a dit…

c'est vrai qu'il a de la gueule ce vaiseau... un genre de tour eiffel sur le dos qui aurait la gaule. Ca vaut bien un remake du coup ;)

Charloe Killer

John Plissken a dit…

Ho nooooon.... tu ruines la poésie du cliché pffff... bon allez in mein buroten Koller...

Blackstaff a dit…

Haaaannn ce film est né la même année que moi... j'ai du le voir quelques années plus tard à la télé et plus jamais depuis mais ce billet m'a donné envie de le revoir !

John Plissken a dit…

Cool !

Ce n'est pas pour rien si Disney décide de le remaker. Malgré son coté kitsch involontaire il a énormément marqué les mémoires de gosse de gens de ma génération. Et l'histoire a un gros potentiel.

Pschitrose a dit…

Ouh la mon bon Monsieur, ça ne nous rajeunit pas tout ça ! Tu as fait resurgir de vieux souvenirs du trou noir de ma mémoire xD
En revoyant les images, je lui trouve un petit air de Star Trek à ce Black hole, en plus cheap et moins fun. Mais il a le cachet du bon nanar au plaisir coupable. Je suis curieuse de voir ce que ça va donner le remake...
J'ai lu ta note au bureau cet aprem et bon sang ce que ça m'a fait du bien. Pas besoin de technique de relaxation pour récupérer du stress : juste un peu de ta prose martienne et hop, c'est reparti pour un tour!
Tu devrais être remboursé par la sécu moi j'dis !!!!
;)

zeblondfromthe2ndfloor a dit…

Hola mon Gu… pardon, mon Plisskos

Tu devrais prendre des vacances plus souvent. C'est un pur bonheur de lire tes chroniques, même quand le sujet ne me passionne pas (les films de zombies… comment dire…) Je suis bien évidemment trop jeune pour avoir vu Le Trou noir ou comprendre tes allusions salaces, mais ça fait envie (le remake, of course).

J'espère toujours un article sur Sons of Anarchy, ce serait jouissif !
Bonnes vac' et à un de ces jours dans une autre vie.

(Ce comm' est 100% bitch-free, c'est l'effet "bientôt Mexico")

John Plissken a dit…

OUaaaaah des groupiiiiiessss !

Chère A.L DeP... oups, chère zeblondfromthe2ndfloor. Tes compliments me touchent, je n'imaginais pas deux secondes que tu pourrais trouver de l'interet à mes clowneries sur ce blog, ca prouve ton ouverture d'esprit : bravo! (clap clap clap...). Et bon trip au Mexique, attention à ne pas trop ressembler à Christine Bravo au retour hein...

@Pschitounette : merciiiiii saches que tes commentaires aussi sont un petit rayon de soleil qui me fait passer une bonne journée, par leur enthousiasme et leur sensibilité.
Pour la comparaison avec Star Trek, c'est bien vu puisque les deux films sont sortis la même année et sont fréquemment aujourd'hui comparés par les spécialistes es geek, notamment en raison de leur look kitchos et leur rythme plutot pépèretranquilleweshwesh.... MAis j'ai très envie de voir un remake du Trou Noir franchement.

zeblondfromthe2ndfloor a dit…

Ouaaaaah une répooooonse !
Et tu m'as même pas traitée de morue, t'es quand même vachement plus fréquentable sur écran.
(je passe sur l'allusion à Christine Bravo, de toute façon je suis déjà alcoolique et grasse :P ).

Quant à mon intérêt pour ce blog, fais pas le modeste, tu sais que j'ai toujours été fan de ta plume. Encore plus ici quand tu peux te lâcher.

En parlant de remake, t'as vu les quatre premiers épisodes du nouveau "V" ? J'étais accro à l'originale back in the days, la version 2009 est pas mal foutue, mais froide.

Je viens de me faire le final de la saison 2 de Sons of Anarchy, cette série me tue !!! L'intrigue, l'interprétation, l'attention portée aux détails et surtout l'absence de jugement et de manichéisme dans le traitement des personnages. Très Shieldien. Pour moi, Kurt Sutter est à la série télé ce qu'Ellroy est au polar.

A peluche, keep up the good work
AL

John Plissken a dit…

Hello Aéroports de Paris

Nan pas encore vu V, je suis en train de me taper l'intégrale de The Big Bang theory pour mieux descendre cette série de daube.

J'enchainerai avec Sons of Anarchy saison 2 parce qu'on m'en dit le plus grand bien et c'est promis je ferai un post dans la foulée pour que t'arrêtes de me les briser ! (ha ben tu vois els bonnes vieilles habitudes reviennent au galop hein...)

Merci de ton soutien au blog, c'est cool !

sheppard a dit…

Un remake du Trou Noir, pourquoi pas, mais quelque chose me dit qu'il vont changer la fin... Et là, je pleure.

stif a dit…

Bon Dieu de nom de Dieu ! Plissken m'a tuer...

Mec tu ne sais pas comment tu me fais plaisir en parlant de ce film comme tu le fais. Tu as raison du début à la fin, c'est un quasi nanard mais un film avec lequel les gens de notre génération entretiennent un lien affectif fort. Pour ma part je n'ai pas vu le trou noir avant qu'il ne passe à la télé mais j'avais un album Panini qui me faisait grave rêver... Je voyais les images de ce vaisseau spatial, de ces deux robots, du trou noir, de l'astéroïde qui dévaste et je me jouais le film dès que je fermais les yeux.

Et puis y'a pas à dire, le film est peut-être une antiquité mais le design du vaisseau est d'une beauté intemporelle. Le premier qui ose dire l'inverse, je lui bousille la gueule jusqu'à l'aube devant toute sa famille.

not_thierry a dit…

je n'ai jamais entendu parlé de ce film
je vais essayer de me le procurer pour faire mon propre avis

merci de nous faire découvrir, je l'espère, une pépite cachée

John Plissken a dit…

Well, attention hein : j'ai bien dit qu'il s'agissait d'un film plutôt kitsch, mou et parfois involontairement drole. Je l'ai vu à neuf ans en salles, donc je garderai toujours sur ce film un point de vue quelque part enfantin.Il est possible que tu ne le ressentes pas du tout de la meme façon, donc gare à la déception ! En revanche, on n'enlèvera pas au film la poésie visuelle de certaines de ses scènes et la force de son ambiance. Si tu mets la main dessus, je te conseille de le voir non pas en t'attendant à une perle ou un chef d'oeuvre, mais plutot une curiosité qui a compté énormément dans les souvenirs cinéma des geeks adultes d'aujourd'hui. Encore une fois, ce n'est pas pour rien si on en fait un remake.

Anonyme a dit…

Cher John,

Que ça me fait hyper mais vraiment hyper plaisir ce petit papier sur "Le trou noir"... Pour situer le niveau de ce film, il est le 2eme choc de mon enfance avec le génial "Moonraker" (oui je sais...c'est une merde, mais pour moi y sera toujours le plus grand James Bond de tout les temps à égalité avec "L'espion qui m'aimait"... ), mon troisième choc étant le grandiose super navet "Flash Gordon" avec la sique de Queen "Flash Flaaaash...",mais je m'égare comme d'hab...

Pour situer mon amour pour "Le trou noir" je dirais que:
- j'ai toujours l'album Panini! qu' il est super cool mais qui me manque encore plein de vignettes dedans...et que je crois que ma marchande de journeaux elle en a plus du tout des vignettes... et que même je crois qu'elle est morte la marchande vu son âge en 1980...
- pour moi Robert Hossein n'est pas du tout ce ringard de Joffrey de Peyrac mais le mec qui me racontait "Le trou Noir" sur mon superbe 33T livre disque.
- ce film est largement responsable ( avec encore une fois "Moonraker" et le thème d'amicalement Votre") de mon amour pour le grand grand John Barry
- enfin j'ai une révélation qui va en ébranler plus d'un: le grand méchant du film le Dr Hans Rheinhardt n'est pas mort puisqu'il vit aujourd'hui sous les traits de l'écrivain Marek Halter...si si... la preuve par l'image:
http://www.filmdope.com/Gallery/ActorsS/15430.gif
http://mots.extraits.free.fr/marek_halter.jpg

Pour la petite histoire, je me suis pris la honte de ma vie en visualisant ce film avec ma compagne... oui je sais fallait oser. Elle aurait du normalement me quitter après le visionnage de ce film...ce fut un de mes plus gros bide DVD de l'histoire de notre couple avec également le film "Link" qui me vaut encore des années plus tard des railleries interminables (ouais mais en attendant y a quand même Elisabeth Shue qui prend sa douche TOUTE NUE dans ce film...ouais) Je finirai en indiquant que je me suis fait plaisir en regardant une partie du "Trou Noir" avec mon fils qui l'a découvert avec des yeux totalement émerveillés et que lui aussi adore le thème hypnotique de Barry ( à 4 ans je vais vraiment en faire un mini geek, je suis une honte de père indigne...)

Pour en finir totalement et pour ce qui est du remake, on peut dire qu'il a déjà un peu été fait. Je m'explique: ayant revu récemment Event Horizon, il me semble impossible que Anderson n'est pas était marqué gamin par "The Black Hole" tant il existe de similitudes pendant la première partie de son film... Vala c'est dit...Encore merci! Ya que toi sur la toile qui est aussi capable de reveiller ma fibre nostalgique...

A +!
Renaud

PS: c'était vraiment bien sympa cette petit soirée a discuter avec toi et à pas reconnaître mon ex... Faudra vraiment se refaire ça!( sans l'épisode de l'ex)

John Plissken a dit…

HAha, cher Renaud, tu n'as pas ton pareil pour réveiller la madeleine !

J'ai bien ri en lisant ton commentaire d'anthologie (si, si j'insiste !) qui me parait etre une superbe déclaration d'amour à ce film malgré ses tares. Et bien vu pour la comparaison avec Event Horizon, je n'y avais pas pensé mais en effet ca se tient totalement.

A bientot j'espère pour une autre soirée revival.